Le Collectif Interassociatif Sur la Santé n’existe plus depuis le 21 mars 2017, s’étant transformé en Union nationale des associations agréées du système de santé… jusqu’au lancement de son site, en cours de création, retrouvez ses actualités sur leciss.org

AA - +

RECHERCHE

Les manquements de notre pays en matière de prise en charge des personnes handicapées

Accueil > Bons points / mauvais points > Les manquements de notre pays en matière de prise en charge des personnes handicapées

05 novembre 2015

Mauvais Point

Les manquements de notre pays en matière de prise en charge des personnes handicapées

Politique[1] : se dit d'une manière d'agir avec autrui habile, judicieuse, diplomate et calculée.

Dans le domaine du handicap, la France conduit exactement le contraire d’une politique.

 

Dans son livre noir du handicap en France, l’Unapei (fédération d’associations française de représentation et de défense des intérêts des personnes handicapées mentales et de leurs familles) frappe un grand coup, sur les manquements de notre pays en matière de prise en charge des personnes handicapées. Ce cri est celui du cœur. Il est poussé par une association saturée par les demandes de prise en charge qu’elle n’a pas les moyens de satisfaire faute de place dans ses établissements.

 

47 000 personnes sont ainsi éconduites et « plus de 6 500 personnes en  désespoir qui n’ont pour seule issue que l’exil  en Belgique ».


Cette situation est intenable pour les familles, abandonnées à leur sort avec leurs proches en situation de handicap qui nécessitent parfois des prises en charge lourdes et complexes et mobilisent une énergie que certains disent ne plus avoir.

 

« Etre handicapé en France,  c’est être exposé à cette double peine ».


L’Unapei en témoigne, « derrière ces chiffres, il y a des vies brisées ».


La France pousse les familles à bout et les personnes handicapées hors de ses frontières. Cette situation n’est pas nouvelle mais récemment, les tribunaux ont pour la première fois reconnu la faute de l'Etat et le « préjudice moral »  « tenant à l'éloignement » à l'égard de deux familles contraintes de faire admettre leurs enfants dans des instituts belges.


Ces familles ont mille fois raison de judiciariser leur détresse. Car à un tel niveau d’apathie politique, seules des condamnations à indemniser les familles désolées pourront acculer l’Etat sourd aux cris d’alerte poussés par les associations.

 

Une occasion d’agir avec la Loi de Financement de la Sécurité sociale


La discussion de cette loi, c’est l’occasion de faire de la politique, d’agir pour apporter des réponses aux familles qui n’ont pas d’autres choix que de s’abimer à prendre en charge seules et sans répit leurs proches lourdement handicapées ou d’exiler leurs enfants en Belgique.

 

Au nom des citoyens en situation de handicap, l’Unapei appelle les citoyens à signer une pétition pour que les personnes handicapées puissent vivre dignement parmi nous, près de leur famille : « Stop à l'exil et à l'exclusion des personnes handicapées »

 

L’Unapei demande que « chaque personne handicapée trouve enfin une place dans notre société, à proximité de sa famille ». Soyons nombreux à signer cette pétition !




[1] Définition Larousse