Le Collectif Interassociatif Sur la Santé n’existe plus depuis le 21 mars 2017, s’étant transformé en Union nationale des associations agréées d’usagers du système de santé… dont le nom d’usage est France Assos Santé : jusqu’au lancement de son propre site, en cours de création, retrouvez ses actualités sur leciss.org

AA - +

RECHERCHE

Les 26es SISM ouvriront le débat sur la santé mentale des adolescents en France

Accueil > Espace Presse > Actualités > Les 26es SISM ouvriront le débat sur la santé mentale des adolescents en France

03 mars 2015

26èmes Semaines d’information sur la santé mentale (SISM)

du 16 au 29 mars 2015

« ETRE ADOLESCENT AUJOURD’HUI »

 

CONFERENCES, ANIMATIONS, EXPOSITIONS, SPECTACLES, CINE-DEBATS,

PORTES OUVERTES. Plus de 700 évènements partout en France pour s’informer

et débattre sur la santé mentale.

 

semaines d'information santé mentale-Sism 2015

 

Les Semaines d’Information sur la Santé Mentale (SISM) s’adressent au grand public.
Chaque année, citoyens, associations, professionnels organisent des actions d’information 

et de réflexion dans toute la France.


En 2014, la SISM est devenue LES SISM et se déroulent sur deux semaines, pour :


1. CONVIER un public non sensibilisé aux questions de santé

mentale, dans un but de pédagogie et de dédramatisation.

2. INFORMER sur les différentes approches de la santé mentale.

3. RASSEMBLER acteurs et spectateurs des manifestations,

professionnels et usagers de la santé mentale.

4. AIDER au développement des réseaux de solidarité, de

réflexion, de soins et d’accompagnement en santé mentale.

5. FAIRE CONNAÎTRE les lieux, les moyens et les personnes

pouvant apporter un soutien ou une information de proximité



Les SISM auront pour thème en 2015 : « Etre adolescent aujourd’hui ».

Selon l’Organisation mondiale de la santé, en 2014 chez les 10-19 ans dans le monde, la dépression est la première cause de maladie et le suicide la 3e cause de décès. En France, dans une société en mutation rapide, la santé mentale des jeunes est depuis peu considérée comme une priorité de santé publique. Selon les dernières études, environ 25 % des jeunes de 15 à 25 ans présentent des troubles psychiques.

La jeunesse apparaît souvent comme une période enviable : l’avenir est devant soi, tout semble possible. Mais c’est aussi le temps des changements, des doutes : s’adapter à un nouveau corps, choisir une orientation professionnelle dans une société en crise, construire son identité propre, découvrir sa sexualité, tenter de nouvelles expériences, développer des relations amicales et affectives en dehors du cadre familial, prendre son autonomie et choisir son projet de vie…A l’adolescence on veut être libre, mais on a également besoin de soutien, d’écoute, de protection et parfois de soins.

Si pour la plupart des jeunes cette période se passe bien, pour d’autres elle est synonyme de mal être, d’angoisse, de questionnements, de vulnérabilité ou d’une souffrance morale parfois intense. Comment savoir si les hauts et les bas sont des étapes normales de l’adolescence ou révèlent des troubles psychiques émergents ? Comment repérer les signes d’alerte : décrochage scolaire, isolement, prises de risques, addictions de tous ordres, actes agressifs, auto-destructeurs ou accidents répétés.


Citoyens de tous les âges, professionnels de santé, du social, de l’éducation, élus, journalistes… chacun peut aider à comprendre les troubles psychiques à l’adolescence et promouvoir la santé mentale des jeunes.

Au cours des 26èmes Semaines d’information sur la santé mentale, les questions suivantes seront abordées, lors de manifestations organisées dans toute la France :

  • Mal-être à l’adolescence : comment repérer les signes d’alerte ? A qui s’adresser pour aller mieux ?
  • Où trouver des espaces de confiance pour partager ses interrogations ?
  • Souffrance à l’école : comment soutenir les jeunes ? Comment sensibiliser les professionnels ?
  • Les réseaux sociaux ont-ils un rôle négatif sur la santé mentale des adolescents ? Comment peuvent-ils renforcer l’entraide, le soutien entre pairs et le partage d’information ?
  • Comment favoriser la santé mentale chez les jeunes ? Quelle place pour les éducateurs ? Pour les aînés ?
  • Crise d’adolescence ou entrée dans les troubles psychiques : comment s’y retrouver pour les parents et les proches ? Que faire en cas de crise ou d’urgence ? Peut-on aider sans contraindre ?
  • Quelles actions de prévention et de soins pour les médecins généralistes, les services de psychiatrie adulte et infanto-juvénile, les Maisons des adolescents, les Points écoute jeunes et les Missions locales ?
  • Quel rôle les médias peuvent-ils jouer par rapport aux questions de santé mentale ?

 

Informations, inscription et programme sur semaine-sante-mentale.fr