Le Collectif Interassociatif Sur la Santé n’existe plus depuis le 21 mars 2017, s’étant transformé en Union nationale des associations agréées des usagers du système de santé… jusqu’au lancement de son site, en cours de création, retrouvez ses actualités sur leciss.org

AA - +

RECHERCHE

Antibiotiques : soyons tous résistants !

Accueil > Espace Presse > Communiqués de Presse > Antibiotiques : soyons tous résistants !

25 septembre 2015

Antibiotiques : soyons tous résistants !


Un effrayant diagnostic partagé


Le rapport du groupe de travail spécial sur la préservation des antibiotiques, présidé par le Dr Jean CARLET, établit un bilan alarmant et malheureusement très réaliste des dégâts sur la population des infections à bactéries multirésistantes aux antibiotiques. Ainsi, chaque année, 160 000 personnes en sont gravement atteintes et 13 000 victimes décèdent en raison d’échecs thérapeutiques : c’est-à-dire qu’aucun antibiotique aujourd’hui existant n’a pu les sauver face à des infections dont la plupart auraient été soignées sans problème il y a encore quelques années. Aujourd’hui une tuberculose ou une simple cystite peuvent tuer.


Une urgence de santé publique  


  • Surconsommation d’antibiotiques et développement de la résistance des bactéries est scientifiquement établi.      
  • La France figure parmi les pays où cette surconsommation d’antibiotiques est plus importante que la moyenne. Ce sont des millions de prescriptions d’antibiotiques inutiles qui dégradent la santé des patients et l’efficacité thérapeutiques des antibiotiques, en gaspillant de surcoît les ressources de l’assurance maladie.


Choisissons avec soin !


  • Les antibiotiques ne sont VRAIMENT pas automatiques !!!
  • Ils ne sont efficaces que sur les bactéries, et sont donc inutiles sur les virus.
  • L’antibiotique est adapté à une bactérie donnée : il faut donc faire précéder sa prescription par un dépistage par test rapide chaque fois que cela est possible.


Pour des infections aussi fréquentes que les angines par exemple, il existe des tests de dépistage rapide qui permettent de s’assurer que la prescription d’antibiotiques est bien nécessaire… c’est-à-dire que l’angine en question est bien d’origine bactérienne, et qu’il ne s’agit pas d’une atteinte virale. Ces tests peuvent être faits gratuitement dans le cabinet de votre médecin, l’Assurance maladie les mettant à sa disposition. Il ne faut pas hésiter à demander un test lorsqu’on vous prescrit des antibiotiques.


Evaluons ce changement


Le plan national d’alerte sur les antibiotiques prévoit que la prescription devra maintenant être systématiquement réévaluée par le médecin au bout de 7 jours, avant toute poursuite du traitement. C’est un élément décisif de la politique publique de lutte contre l’antibiorésistance. C’est une bonne nouvelle que le futur comité interministériel de la santé soit chargé de l’évaluer. 

 

Jouons collectif ! Chacun de nous peut aider son médecin à prendre conscience de la gravité de la situation : la prescription d’antibiotiques est un acte médicalement lourd, tous les patients doivent maintenant en être convaincus pour contribuer à la juste prescription.

 

 Contact presse :

Marc Paris  - Tél. : 01 40 56 94 42 / 06 18 13 66 95

mparis@leciss.org

____________________________

A télécharger :

Antibiotiques : soyons tous résistants !, communiqué du CISS du 25.09.2015