Réviser les ordonnances à rallonge chez les seniors pour limiter les risques

Accueil > Espace Presse > Communiqués de Presse > Réviser les ordonnances à rallonge chez les seniors pour limiter les risques
  • warning: Missing argument 2 for l(), called in /var/www/leciss.org/sites/all/modules/custom/ciss_push_homepage/ciss_push_homepage.module on line 429 and defined in /var/www/leciss.org/includes/common.inc on line 1658.
  • warning: htmlspecialchars() expects parameter 1 to be string, array given in /var/www/leciss.org/includes/bootstrap.inc on line 867.
  • warning: Missing argument 2 for l(), called in /var/www/leciss.org/sites/all/modules/custom/ciss_push_homepage/ciss_push_homepage.module on line 429 and defined in /var/www/leciss.org/includes/common.inc on line 1658.
  • warning: htmlspecialchars() expects parameter 1 to be string, array given in /var/www/leciss.org/includes/bootstrap.inc on line 867.
  • warning: Missing argument 2 for l(), called in /var/www/leciss.org/sites/all/modules/custom/ciss_push_homepage/ciss_push_homepage.module on line 429 and defined in /var/www/leciss.org/includes/common.inc on line 1658.
  • warning: htmlspecialchars() expects parameter 1 to be string, array given in /var/www/leciss.org/includes/bootstrap.inc on line 867.
  • warning: Missing argument 2 for l(), called in /var/www/leciss.org/sites/all/modules/custom/ciss_push_homepage/ciss_push_homepage.module on line 429 and defined in /var/www/leciss.org/includes/common.inc on line 1658.
  • warning: htmlspecialchars() expects parameter 1 to be string, array given in /var/www/leciss.org/includes/bootstrap.inc on line 867.

21 septembre 2017

Réviser les ordonnances à rallonge chez les seniors pour limiter les risques

 

logos France Assos Santé Santéclair 60millions

 

Résultats d’une étude* menée pendant trois mois sur près de 155 000 personnes dites « polymédiquées » âgées de 65 ans et plus, via 2 600 officines de ville.

Parce qu’elles souffrent souvent de pathologies multiples, les personnes âgées sont tout particulièrement concernées parce que l’on appelle la « polymédication », c’est-à-dire le fait de consommer beaucoup de médicaments de manière régulière. Une polymédication qui augmente le risque d’accidents sévères liés à la prise de médicaments.

 

Au moins sept médicaments différents pris de manière régulière

La population sélectionnée consomme au moins sept spécialités pharmaceutiques différentes durant les trois mois de l’étude. Pour la majorité de ces seniors polymédiqués, la consommation de médicaments atteint des seuils autrement plus élevés puisque, en moyenne, ils prennent de façon continue plus de quatorze médicaments différents.

 

Des traitements souvent essentiels mais, pour certains, à haut risque d’accidents

Quand on effectue une analyse des catégories de médicaments les plus souvent dispensées dans l’étude, sont sur-représentées des classes thérapeutiques dans lesquelles on retrouve des médicaments prescrits pour traiter des maladies chroniques. Problème : certains de ces médicaments essentiels sont souvent impliqués dans la survenue d’accidents graves. On pourra citer l’exemple de psychotropes, d’antihypertenseurs, d’antidiabétiques oraux ou encore d’anti-thrombotiques (prescrits notamment pour prévenir ou traiter la formation de caillots sanguins).

 

Des accidents médicaux dont les causes sont diverses

Les causes de ces accidents médicamenteux sont diverses. Ils peuvent être dus à des interactions entre principes actifs ou à un dosage qui n’est pas ou plus adapté au patient. Dans tous les cas, il faut savoir que la sensibilité des sujets âgés aux effets des médicaments est souvent accrue. Ce sont tous ces paramètres qui doivent être pris en compte pour juger du rapport bénéfices / risques de chaque médicament inscrit sur une ordonnance, a fortiori quand la liste est longue.


Avec 7 500 décès par an chez les plus de 65 ans, un enjeu de santé publique

Chutes, accidents hémorragiques, hospitalisations... les accidents liés à la prise de médicaments peuvent s’avérer extrêmement sévères. L’Assurance maladie estime qu’ils occasionnent 130 000 hospitalisations et 7 500 décès par an chez des personnes de 65 ans et plus (données citées dans le Rapport Charges et produits pour l'année 2018 de l’Assurance maladie). Si la polymédication chez les seniors est souvent nécessaire, le risque médicamenteux n’est pas une fatalité et peut être contrôlé.


* L’étude a été commandée à Open Health, une société spécialisée dans la collecte et l’analyse de données de santé. Elle a été menée du 01/09/2016 au 30/11/2016, auprès de 154 304 personnes, âgées de 65 et plus, qui faisaient l’objet d’une dispensation comprenant au moins sept médicaments différents. Les dispensations étaient effectuées dans 2 670 officines établies en milieux urbains et ruraux.


Réviser les ordonnances à rallonge chez les seniors, Dossier de presse présenté par France Assos Santé, Santéclair, 60 millions de consommateurs le 21 septembre 2017


France Assos santé

Marc Paris

01 40 56 94 42 / 06 18 13 66 95

communication@france-assos-sante.org

60 Millions de consommateurs

Anne Juliette Reissier

01 45 66 20 35 / 06 10 63 02 16

aj.reissier@inc60.fr

 

Santéclair

Elodie Faure

01 47 61 23 06

 efaure@santeclair.fr